06-04-2020

L’âge légal de la pension est actuellement fixé à 65 ans. Il sera porté à 66 ans en 2025, et 67 ans en 2030. Cela signifie qu’à partir de cet âge-là, vous aurez la possibilité de prétendre à une pension légale – le premier pilier de pension – qui dépendra de votre niveau de salaire, du nombre d’années de travail que compte votre carrière, et de votre statut. Le niveau de pension légale en Belgique est l’un des plus bas d’Europe. Et pour les indépendants, les chiffres sont encore plus alarmants : la pension moyenne ne s’élève qu’à 745€ par mois. Un élément à ne pas perdre de vue, et qui indique clairement que la pension légale ne suffira pas à vous assurer une retraite paisible et confortable.

 

 

Les 4 piliers de la pension

 

Aussi vrai qu’une chaise n’est stable que sur 4 pieds, votre retraite ne sera confortable que si vous recourrez aux 4 piliers de pensions.

 

1. La pension légale

Le premier, nous l’avons dit, est la pension légale, particulièrement faible en Belgique, surtout pour les indépendants.

 

2. La pension complémentaire constituée par le biais de l’activité professionnelle

Le second pilier regroupe les formules de pension complémentaire. Pour les salariés, la pension complémentaire peut être constituée par : les assurances groupes offertes comme avantage extra-légal par les employeurs ; les fonds de pension ; ou encore les pensions sectorielles. Les indépendants, eux, doivent prendre eux-mêmes les dispositions nécessaires pour organiser ce second pilier.

En cotisant à une PLCI (Pension Libre Complémentaire pour Indépendants), une CPTI (Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants), ou un EIP (Engagement Individuel de Pension). Ces formules d’épargne ne sont pas obligatoires, mais très sérieusement conseillées afin d’éviter toute surprise lors de la prise de pension.

 

3. L’épargne-pension et l’épargne à long terme

Le troisième pilier regroupe les formules de pension complémentaire privées avec avantage fiscal.

Il s’agit de l’épargne-pension et de l’épargne à long terme. L’épargne-pension vous permet de provisionner jusqu’à 960€ par an, avec un avantage fiscal de 30%, ou 1.230€ par an, avec un avantage fiscal de 25% ; pour l’épargne à long-terme, le montant d’épargne annuel fiscalement déductible des impôts dépend de votre revenu professionnel net imposable.

En 2020, le montant maximum que vous pouvez épargner de cette façon est de 2.390€, avec un avantage fiscal maximal de 717€.

 

4. L’épargne sans avantage fiscal

Enfin, le quatrième et dernier pilier de la pension est l’épargne “simple”, sans avantage fiscal. Il s’agit des investissements que vous réaliserez dans une perspective à long terme, à savoir votre pension. À cet égard, il est conseillé de recourir à des investissements dans des fonds de placements, des assurances ou des investissements immobiliers. Le réflexe des belges est pourtant tout autre, puisqu’ils ont tendance à conserver d’importantes sommes d’argent sur des comptes d’épargne.

Si ces derniers comportent un risque quasiment nul et restent en tout temps immédiatement disponibles, le rendement qu’ils procurent est inférieur à l’inflation. Par conséquent, le pouvoir d’achat que représente cette éparque -- qui sera nécessaire une fois à la pension -- s’érode peu à peu au cours des années. L’objectif n’est alors pas atteint.

 

 

Le maître-mot d’une pension adaptée : planifier !

Pour assurer un niveau de pension équivalent à ce qui est nécessaire pour conserver votre train de vie, il est indispensable de planifier votre pension et d’analyser les deux composantes de votre situation : vos besoins futurs, et vos revenus futurs. Pour ce faire, il sera nécessaire de détailler de manière précise vos dépenses actuelles selon une typologie bien étudiée : enfants, logements, nourriture, transport, loisirs, santé … et d’analyser dans quelles proportions ces dépenses vont évoluer d’ici à votre retraite.

 

Certaines vont drastiquement baisser, comme les enfants (qui vont quitter le domicile familial), le logement (repérez la date de fin de votre crédit immobilier ; allez-vous conserver votre logement actuel ou opter pour une habitation plus récente, plus adaptée, moins énergivore ?), le transport (dont la majeure partie est constituée par les déplacements domicile – travail). D’autres dépenses, en revanche, pourraient augmenter avec le temps, comme les loisirs, ou la santé.

 

Une fois ce travail d’analyse réalisé, il faudra également déterminer les revenus sur lesquels vous pourrez compter lors de votre passage à la retraite. Le portail officiel My Pension d’une part, et votre organisme bancaire d’autre part, pourront vous donner un aperçu du niveau de pension auquel vous devriez pouvoir prétendre. Mais le passage à la retraite est un moment décisif de votre vie. Un moment qui demande une préparation minutieuse, incluant l’ensemble des paramètres qui peuvent intervenir et avoir une influence sur votre niveau de vie après la pension.

 

  • Comment être certain d’avoir pris en compte tous ces paramètres ?
  • Comment protéger le patrimoine que vous avez courageusement constitué tout au long de votre vie ?
  • Qu’en sera-t-il de votre succession ?

Si vous faites l’exercice de planifier votre retraite, vous allez devoir trouver réponse à chacune de ces questions ; peut-être aussi, à des questions que vous n’avez même pas encore envisagées ! Ne restez pas seul face à cet océan d’interrogations, et contactez votre architecte financier ; avec lui, vous pourrez envisager avec une vraie sérénité votre avenir financier et le maintien de votre patrimoine.

 

Vous souhaitez plus d’informations ?

Il n’est jamais trop tôt pour commencer à épargner pour sa pension. Mais il est très vite trop tard, particulièrement pour les indépendants qui se retrouvent souvent livrés à eux-mêmes, face à des choix cornéliens dans un paysage financier trop flou.

 

Bien entendu, Armoni est à vos côtés pour comprendre au mieux les produits d’épargne qui vous permettront d’envisager sereinement votre carrière et, surtout, votre pension. Vous avez des questions ? Besoin d’un conseil financier ?

 

Contactez l’un de nos architectes financiers ou rejoignez-nous lors de l’une de nos conférences thématiques !

 


Retour
Ce site web utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site.
En cliquant sur "accepter", vous nous autorisez à collecter des données statistiques de manière anonyme.
En savoir plus