16-06-2020

L’adage est bien connu et illustre à merveille les recommandations pour traverser le plus sereinement possible la crise sanitaire et économique que nous traversons actuellement : « il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier ». En tant qu’investisseur, vous avez tout intérêt à ne pas placer toute votre épargne dans la même classe d’actifs, pour optimiser vos rendements globaux quand la situation est à la normale, et surtout protéger vos investissements en cas de crise. A la faveur du déconfinement progressif que nous connaissons, et de la tout aussi progressive relance de l’économie, prudence et diversification sont plus que jamais de mise pour, à terme, vous octroyer toutes les chances de sortir gagnant de la crise.

 

Le point sur la situation

 

La crise sanitaire que nous traversons cette année, l’incertitude qu’elle engendre sur les plans monétaire, économique et financier, les mesures de confinement prises et les stratégies de déconfinement progressif adoptées, engendrent actuellement une récession globale en passe d’atteindre une dimension historique.

Si les autorités politiques et monétaires mettent en place de vastes programmes de soutien fiscal et monétaire, une forte reprise de la croissance économique reste particulièrement hypothétique. Il est plus que certain que cette reprise sera lente, progressive, inégale, et notamment dépendante de l’hypothèse d’une potentielle seconde vague pandémique en fonction de l’efficacité des stratégies de déconfinement mises en œuvre à la veille de la période des vacances d’été et de la mixité intra- et extra- nationales qu’elle implique. 

La tendance récente des marchés, plus incertaine après un fort rebond, rappelle la fragilité du contexte actuel et continue de nous inciter à un maximum de prudence, et notamment une exposition minimale aux actifs les plus risqués.

Gagnants et perdants du déconfinement

 

Télétravail, achats dans les commerces de proximité, attention accrue à l’environnement, tourisme régional ou national … . Le confinement pourrait bien modifier, de manière plus ou moins durable, le comportement des consommateurs. Si tel est le cas, les actions qui auront le plus souffert du "lockdown" ne seront pas nécessairement, à l’issue de la crise sanitaire, celles qui offriront les rendements les plus favorables demain. 

La « nouvelle normalité » reste une notion très vague, mais pourrait affecter à long terme des secteurs bien particuliers, comme les compagnies aériennes, qui ne verront peut-être pas immédiatement leurs clients remonter dans un avion au point d’assurer une activité équivalente à l’ « avant-crise ». En corollaire, les constructeurs aéronautiques et les chaînes hôtelières risquent fort de continuer à souffrir du repositionnement touristique des consommateurs. 

Plus globalement, bon nombre d’acteurs industriels font face à un manque accru de visibilité sur la façon dont l’activité reprendra, et dans quels délais.

A contrario, les secteurs dits « défensifs » peuvent espérer tirer leur épingle du jeu. Ainsi en va-t-il des secteurs de l’alimentation, de la distribution ou encore des télécoms, moins soumis aux aléas de l’activité économique. Les producteurs locaux, les producteurs de vitamines et compléments alimentaires, ou encore les soins de santé préventifs, et le secteur biopharmaceutique, devraient également sortir renforcés de la crise sanitaire actuelle, parce que les consommateurs semblent avoir pris le pli de privilégier les dépenses « bien-être ». Si la tendance se confirme au-delà de la situation de pandémie, ces secteurs particuliers devraient offrir des résultats plus que prometteurs à court et à moyen termes.

 

Une vague d’optimisme sur les marchés

 

Sur les marchés monétaires, les actions menées par les banques centrales depuis plusieurs semaines permettent de rassurer sur le plan des liquidités et donc, pour la majorité des acteurs économiques, de soutenir leur capacité à assumer les échéances financières à court terme dans le cadre de leur activité courante. Ces dernières semaines, la BCE a d’ailleurs fait le choix de cibler précisément la liquidité avec l’objectif d’assouplir les conditions financières et de réduire les tensions persistantes sur les marchés monétaires.

Les marchés obligataires, largement soutenus par le plan de relance européen de 750 milliards d’Euros annoncé à la fin du mois de mai, conserve encore actuellement une bonne tenue. La BCE confirme par ailleurs une nouvelle fois son engagement ferme à soutenir toutes les dettes de tous les Etats, ce qui redonne aux investisseurs plus de confiance sur ces dettes d’Etats, et de les rassurer sur la soutenabilité de la dette des pays européens, et notamment l’Italie. Ceci étant, gardons à l’esprit les risques de défaillance qui perdureront dans les prochains mois, notamment et avant tout sur les obligations émises par des entreprises de catégorie « haut rendement ». 

Enfin, l’optimisme est également de mise sur les marchés financiers, avec l’espoir naissant d’une reprise rapide des économies et la multiplicité de projets de vaccination contre le Covid-19. Plus de 100 sociétés travaillent en effet à la recherche d’un vaccin, et chaque avancée en la matière se traduit systématiquement par des hausses pour les indices actions.

 

La stratégie à adopter : prudence et diversification

Les incertitudes économiques vont plus que probablement peser encore sur les résultats des entreprises dans les mois à venir, et une récession profonde de toutes les économies sur 2020 reste le scénario le plus probable. La reprise économique, totalement dépendante de la circonscription et du domptage de l’épidémie, devrait n’être que progressive, voire lente, et certainement très diverse en rythme et en intensité selon les secteurs d’activité. Le contexte actuel reste fragile et doit continuer à inciter à la plus grande des prudences, notamment vis-à-vis des actifs les plus risqués.

A la prudence doit s’ajouter la diversification ; ensemble, ces deux attitudes vous permettront de garder la tête froide, en ayant toujours en ligne de mire votre horizon de placement à long terme, évitant ainsi toute décision intempestive dictée par un sentiment de panique. Diversifier vos placements, c’est appliquer l’adage bien connu : « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ». Avec l’aide de votre architecte financier, vous pourrez opter pour la répartition optimale de votre épargne entre plusieurs types de placements, en fonction de votre projet d’épargne à long terme. 

Main dans la main avec vous, votre architecte financier établira un véritable plan d’action pour répartir de la façon la plus saine possible vos actifs dans les différents types d’investissement, des plus classiques – actions, obligations, immobilier – aux moins habituels. Ainsi, en fonction de l’évolution des marchés, pourra-t-il vous amener à vous intéresser à d’autres types d’investissements.

 

Notez également que votre architecte financier ne se limitera pas à vous conseiller sur vos investissements. Car l’architecte financier présente trois avantages majeurs : l’indépendance, qui vous garantit un conseil de qualité et sans parti-pris ; une vision globale, qui vous assure une conception « méta » de votre plan d’investissement, et inclut donc l’ensemble des paramètres pour optimiser votre situation ; et la réactivité, puisque votre architecte financier vous propose un suivi annuel de l’évolution de votre plan, et une adaptation de celui-ci le cas échéant. Contrairement à un organisme bancaire ou de crédit, votre architecte financier analyse et vous conseille sur l’ensemble de votre situation, mettant en relation l’ensemble des aspects de votre vie, avec pour seul objectif de vous proposer des solutions innovantes et adéquates, afin de vous permettre d’atteindre vos objectifs de vie.

Vous souhaitez plus d’informations ?

La crise sanitaire que nous traversons vous inquiète ? Vous souhaitez garantir de manière optimale la sécurité de vos rendements ? Vous cherchez une personne qualifiée et de confiance pour vous épauler dans la gestion de votre patrimoine ? Contactez l’un de nos architectes financiers ou rejoignez-nous lors de l’une de nos conférences thématiques !


Retour
Ce site web utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site.
En cliquant sur "accepter", vous nous autorisez à collecter des données statistiques de manière anonyme.
En savoir plus